Congrès Gravelines 2016
Rechercher sur le Site
Espace Militants

Rechercher sur le Site
Nous sommes unis pour exiger l’abrogation de la réforme du collège
Publié; le 22 septembre 2015 | la FNEC-FP FO

Seule la grève unie fera reculer le gouvernement

Le 17 septembre la grève pour l’abrogation de la réforme du collège, appelée par 13 organisations syndicales (SNES-FSU, SNEP-FSU, SNFOLC, SNETAA-FO, SFSDPEP-FO, CGT Educ’action, SNEIP-CGT, SNALC-FGAF, SUNDEP Solidaires, SUD Education, SIES-FAEN, SNCL-FAEN, CNGA CFE-CGC) a été un succès.
Des centaines d’assemblées générales se sont tenues avant la grève dans les établissements. Des AG se sont tenues depuis le 17 septembre, la grève a été reconduite dans un nombre significatif d’établissements.

C’est un fait, les personnels ne veulent pas de cette réforme.
Ils ne veulent pas de la diminution des horaires disciplinaires, ils ne veulent pas de l’autonomie des établissements sur 20% des horaires, ils ne veulent pas de programmes par cycle, qui sont de plus infaisables dans l’horaire imparti.
Ils ne veulent pas de l’aggravation de leurs conditions de travail.

La ministre n’écoute pas, n’entend rien.
Le 18 septembre, lendemain de la grève, elle présente les programmes qui découlent de sa réforme, à peine modifiés par rapport à ceux qui avaient suscité un tollé en juin.
Elle prétend imposer un plan de formation-formatage à la réforme, dès les vacances de Toussaint pour les « volontaires ».
Elle prétend utiliser le décret Hamon du 20 août 2014 pour imposer son plan en plus des heures de cours au nom des 1607 heures annuelles.
Après une grève importante, elle refuse de recevoir les organisations syndicales qui représentent 80% des personnels !

Les organisations syndicales nationales réunies en intersyndicale nationale le 21 septembre ont confirmé leur détermination « à combattre cette réforme et à obtenir son abrogation et la réouverture de discussions sur d’autres bases ».
« Elles appellent les personnels à se réunir en AG, à multiplier les initiatives comme ils ont su le faire jusqu’à présent avec le souci de l’unité d’action. Elles soutiennent les collègues qui décident de reconduire la grève. »
« Elles appellent l’ensemble des personnels à une manifestation nationale le 10 octobre à Paris ». Elles appellent les parents et les associations disciplinaires à s’y joindre.

Le SNFOLC propose :

Assemblées générales dans tous les établissements pour discuter, décider de la grève sans attendre.
Nous sommes unis pour exiger l’abrogation de la réforme du collège.
Nous sommes 350 000 professeurs du secondaire : nous pouvons gagner.
C’est par la grève unie jusqu’à satisfaction que nous ferons reculer le gouvernement.
Par milliers, par dizaines de milliers nous serons à Paris le 10 octobre en manifestation nationale pour l’abrogation de la réforme du collège.

cale
Documents Liés

Suite intersyndicale
22/09/2015 - PDF - 118.9 ko
SPIP 3.0.16 [21266] habillé par la FNEC-FP FO  |  Mentions Légales